et cela, depuis l'enfance. J'ai eu mon premier jardin à 5 ans.

J'aime les jardins car chacun peut y laisser une trace si il le veut bien. Peut-être est-ce, entre autres, ce qui incite de plus en plus de gens à partager de la terre, à s'approprier des espaces abandonnés, ... Vous connaissez peut-être l'action un enfant, un arbre,  toujours dans cette logique de créer de la vie.

A Paris, sur mon balcon, au 8 eme étage, un abricotier issu d'un noyau enterré dans un bac qui a donné des fruits et oui !!

Ces dernières années dans un jardin qui me tient particulièrement à coeur j'ai planté : un tilleuil, un abricotier, un pommier et un prunier. C'est pour moi une joie profonde de voir fleurs et fruits et je me dis toujours qu'ils profiteront à d'autres dans des temps à venir, car on ne plante pas pour soi.

MES ABRICOTS PARISIENS

C'est pourquoi j'ai savouré pendant 30 mn, un très beau film d'animation d'après le récit de Jean Giono dans lequel un berger Elzear Bouffier donne une nouvelle vie à un paysage presque désert. Une belle leçon d'humanité et une superbe animation.

 

gionohttps://www.youtube.com/watch?v=n5RmEWp-Lsk

le texte  est dit par la magnifique voix de Philippe Noiret, et l'animation d'une grande qualité d'image est de  Frédéric Back (1924-2013), Canada 1987.

Ce court métrage a remporté l' "Oscar du meilleur court métrage" décerné par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences de Los Angeles, aux États-Unis, le 11 avril 1988,

et vaut bien qu'on lui accorde un peu de notre temps.

Belle découverte. Eve