trousse4

 

C'est la rentrée, cela a toujours pour moi une odeur de cartable neuf, de cahiers vierges et de trousse aux multiples trésors. Chaque année je me promettais d'être sage, de bien travailler en classe et de cesser de faire des fleurs dans les marges de mes cahiers. Cela ne tenait généralement pas plus loin que le premier mois, le temps de m'apprivoiser à cette nouvelle classe. Puis le temps passant, je refaisais des fleurs et même des papillons sur les marges de mes cahiers, plus tard j'en ai aussi orné mes copies, c'était plus fort que moi. 

J'aimais aussi faire quelques plaisanteries que professeures et professeurs trouvaient douteuses comme lâcher dans la classe une souris, un orvet, un crapaud et même une toute petite grenouille qui n'aurait même pas fait de mal à un moustique juste pour voir et le résultat ne se faisait jamais attendre : j'étais punie et ma Mère convoquée à l'école. Je me souviens bien, c'était l'année de mes 11 ans et de ma première année au Lycée du Parc Impérial à Nice. Ce qui m'étonnait le plus c'est les cris qui accompagnaient ces lachers intempestifs de bestioles. Je crois que c'est de cette époque que m'est venue le goût de l'observation. J'en ai tiré mille enseignements qui ne s'apprenent dans aucune école. 

Je n'ai pas été ce qu'on appelle une élève studieuse mais j'adorais apprendre et me confronter à tout ce qui me semblait pas forcément utile mais intéressant.

J'ai gardé le goût des fleurs dans les marges, le goût d'apprendre de nouvelles choses, le plaisir de la découverte. J'essaie seulement de tenir les promesses que je me fais car c'est important pour avoir une bonne estime de soi.

 

papillon-et-fleur Je vous souhaite une belle rentrée et des projets réalistes à réaliser. Eve