colombes2 (image trouvée sur le web)

Hier comme c’était dimanche, j’ai mis mes défis en pause, sauf la routine de la corde à sauter.

Je suis toujours calée sur mon défi n° 2 : mettre à jour mes carnets d’adresses et c’est un peu long car j’en profite pour faire mails, sms, coups de fil et je n’ai envie d’oublier personne car c’est vraiment un bon moment pour raffermir les liens. Et quelle joie de retrouver au détour d’une page un visage oublié !

J’avais une amie que j’aimais beaucoup et puis je me suis fâchée avec elle car à un moment donné je me suis sentie trahie. Depuis le début du confinement, je pense souvent à elle et je ressens l’impérieuse nécessité de faire la paix, d’entrer dans ce moment intense et libératoire qu’est le pardon.

Et si nous profitions de ces instants étranges mais que nous pouvons rendre riches pour faire le point sur nos amitiés et nos inimitiés et tendre la main à celui qui en a besoin.

  • Et bien sûr, quoique nous fassions, nous ne devons pas oublier tous les soignants qui risquent leur vie chaque jour, alors prenez soin d'eux, en prenant soin de vous, et en suivant, même en grognant, les consignes qui nous sont données.

 Belle journée à vous. Eve