gourgé_la vallée du Thouet La vallée du Thouet

Quand on traverse une rivière à gué, il est possible qu'on on se mouille les pieds

Je sais cela peut vous sembler aller à l'encontre de ma devise qui est "semer pour récolter et ne jamais renoncer" toutefois elle reste d'actualité conduisant les actes de ma vie.

Quand j'écris accepter de renoncer je veux par là exprimer une impuissance à réaliser quelque chose qui tient à coeur mais qui pour des raisons aussi multiples que variées nous amènent par raison à faire une croix dessus. C'est douloureux de renoncer mais cela peut être vital aussi bien physiquement que moralement.

Dans une société qui porte au pinacle la réussite ce n'est pas facile de renoncer car le regard des autres peut être cruel, grand bien leur fasse !

Renoncer c'est aussi grandir, c'est accepter que le role qu'on a endossé est peut-être trop grand pour soi, que le masque qu'on s'est forgé n'est peut-être pas à notre taille et d'accepter que les autres s'en aperçoivent sans peur et sans honte et à partir de là, on peut s'apercevoir que libérer de ces oripaux une nouvelle re-naissance devient possible.

Il n'est nullement honteux de renoncer c'est plutôt la sagesse qui nous guide. Alors hurlez, pleurez, criez, trépignez, braillez, vociférez, jurez, glapissez mais si vous devez renoncer faites-le avant qu'il ne soit trop tard et que vous renonciez à renoncer.

Je vous souhaite de belles journées. Eve