09 avril 2020

Au delà de nos craintes

Savez-vous que pour les Chinois, le mot crise* s’écrit de deux mots opportunité et danger ? Faut-il voir là une autre façon d’affronter les difficultés car en effet crise peut s’apparenter parfois à l’attente de la fameuse sortie de crise alors qu’opportunités ouvrent des portes jusque là peu ou pas explorées. Ce matin j’ai pris mon petit déjeuner au lit car c’est un endroit privilégié où se noue et se dénoue mes idées au sortir des rêves. Et je réfléchissais intensément à l’après-crise tout en prenant conscience que je... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 avril 2020

Quand le confinement ouvre la porte à la procrastination

Réverie au bord du lac de Cumbria Pour certains d’entre-nous assignés que nous sommes à résidence le temps perd de sa valeur première pour se dissoudre dans des journées qui peuvent sembler à l’identique si nous n’y prenons pas garde. Pourquoi faire aujourd’hui ce que nous pouvons faire demain car rien ne presse puisque le temps a perdu une partie de son identité. Qu’il est doux de reporter au lendemain ce que l’on peut faire le jour même, j’avoue y prendre un plaisir que je n’imaginais pas possible jusqu’à ce jour. Alors je me... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 avril 2020

A lire ou à relire : ECOTOPIA d'Ernest Callenbach

  Thomas Jackson – Getty Prenons le temps de lire et de mener une réflexion personnelle sur ce que peut être notre monde, demain. En téléchargement gratuit sur https://www.ruedelechiquier.net/ "PUBLIÉ EN 1975 AUX ÉTATS-UNIS, best-seller vendu à plus d’un million d’exemplaires et traduit dans le monde entier, Écotopia "est, selon son auteur Ernest Callenbach, « une semi-utopie » : non pas la description littéraire d’un monde parfait, mais celle d’un "monde perfectible qui serait néanmoins « sur la bonne voie ». Tout commence... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2020

T'es pas cap ? défi n°4 : ne plus faire de défi

Lever de soleil sur le Sahara "Quand on est dans le désert, ce que l'on cherche c'est un puit " Je croyais que me lancer des défis allait me permettre de donner une dynamique au confinement. Cela a été vrai dans les premiers jours puis cette pression supplémentaire m’a fait me poser des questions sur cette fuite que je m’imposais face aux angoisses générées par le virus et par toute cette information en boucle qui pour le moins n’est pas fait pour nous rassurer. La routine de la corde à sauter me fait retourner dans la cour de... [Lire la suite]
28 mars 2020

Au milieu de tous ces mots (maux) faisons simple

Un merle a installé son nid dans la bruyère; c'était bonheur de voir cette petite tête. Faire simple est un des secrets du bonheur. Nous allons évoluer, soyons juste prêt à recevoir ce qui nous est donné. Belles pensées vers vous.  
Posté par eve brunet à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 mars 2020

Coup de mou... coup de gueule

  En me levant hier matin, j’ai eu un coup de mou, et puis j’ai eu honte. Oui, nous allons être confinés encore de nombreux jours et pendant ce temps les Soignants vont être toujours plus à la limite de l’épuisement et du risque d’être contaminés à leur tour, car fidèles à leurs tâches : soigner, accompagner, consoler les malades, ils donnent sans compter. Je parle des soignants parce que c’est au cœur de cette pandémie qui nous touche mais nous pouvons aussi avoir des pensées admiratives vers tous ceux qui se dévouent... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 15:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2020

Quand dire merci illumine une journée.

  Ce matin j’ai entendu les éboueurs qui passaient ramasser les poubelles vertes. Ouf, je me suis dit.. Et, sur une impulsion je suis sortie dans le jardin et de loin, j’ai crié merci. L'Homme n’avait pas compris alors j’ai crié plus fort merci et là il m’a gratifié d’un superbe sourire et j’ai senti que cela lui faisait vraiment plaisir. Dire merci, quel cadeau pour les Autres et pour soi-même. Merci, c’est comme une main tendue, un bouquet de fleurs offert, un instant suspendu Merci c’est reconnaitre que l’autre existe.... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2020

T'es pas cap ? défi n°2 toujours en cours

(image trouvée sur le web) Hier comme c’était dimanche, j’ai mis mes défis en pause, sauf la routine de la corde à sauter. Je suis toujours calée sur mon défi n° 2 : mettre à jour mes carnets d’adresses et c’est un peu long car j’en profite pour faire mails, sms, coups de fil et je n’ai envie d’oublier personne car c’est vraiment un bon moment pour raffermir les liens. Et quelle joie de retrouver au détour d’une page un visage oublié ! J’avais une amie que j’aimais beaucoup et puis je me suis fâchée avec elle car à un... [Lire la suite]
21 mars 2020

T'es pas cap ? défi n°2 en cours

Le défi n° 2,  c'est une belle promenade entre passé et présent, entre souvenirs et, regrets parfois. Comme il est en cours, je n'ai pas trouvé utile de me surcharger avec un nouveau défi avant d'avoir terminé celui-ci. J'ai des liens à renouer, des amitiés à reconquérir, des malentendus à dissiper, de l'amour et de la compassion à donner. C'est étonnant comme ce confinement peut nous amèner à d'autres gestes, d'autres pensées, d'autres façons d'envisager la vie. Et bien sûr, quoique nous fassions, nous ne devons pas... [Lire la suite]
Posté par eve brunet à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 mars 2020

T'es pas cap ? défi n°2

  Belle horloge sans aiguille ni chiffres, qui nous montre le commencement et la fin. (Jean Joubert) Pour ne pas me mettre de pression, c'est au matin que je décide du défi à me lancer. Mon défi n° 2 tient plus du cauchemar que du rêve : faire le tri dans mes carnets d’adresses (j’en ai au moins cinq). Séparer ainsi le bon grain de l’ivraie, avoir la surprise de redécouvrir des gens perdus de vue (qui seront sûrement contents en ces temps troublés, de trouver un petit message qui dit que je pense à eux) et, enfin, ne... [Lire la suite]