la plage2 Parfois je me demande si je cours après le temps ou si le temps court après moi.

D'une façon ou d'une autre je m'aperçois qu'il file si vite que je ne m'en aperçois pas.

Plus d'un mois qu'est paru mon dernier billet.

Mais après tout pourquoi se contenter de se souhaiter la bonne année une fois par an; si nous considérons que chaque jour est le premier jour du reste de ma (votre) vie (Victor Hugo à sa fille, alors qu'il est dans sa quatre vingtième année) nous pouvons à l'aube de chaque journée nous souhaiter sinon une bonne année au moins une belle journée, c'est ce que je vous souhaite aujourd'hui et que je vous souhaierai(s) également demain et chaque jour des jours à venir.

A très bientôt. Eve